La Mort, cet enseignant.

La Mort, voici un sujet qui fait naître beaucoup de peur en chacun de nous. Elle est constamment présente autour de nous et pourtant nous essayons au maximum d’en détourner notre attention. Dans toutes les incertitudes de nos vies, une chose reste certaine: la Mort. Elle est certaine et pourtant imprévisible, bien que nous aillons construit dans notre conscience collective l’idée qu’elle ne concerne généralement que les personnes ayant atteint un certain âge.

Pourtant elle peut se présenter à n’importe quel instant, sans prévenir. Comme chaque événement de notre vie, il suffit d’une seconde pour que tout notre monde soit changé. Pourquoi partager cela avec vous aujourd’hui? Quelle mouche me pique pour que je vienne vous rappelez que la Mort est présente partout et en chaque instant?

L’idée que je souhaite partager avec vous à travers cela est que la Mort est en faite notre plus grand enseignant. C’est grâce à la Mort que la Vie prend tout son sens. J’ai 29 ans, je me réveille le matin pour une nouvelle journée. En considérant la croyance collective et le taux d’espérances de vie qui ne cesse de croitre dans notre société je ne suis même pas à la moitié de ma vie. Ma journée est alors un acquis, à mon âge et dans la société dans laquelle je vis il est normal que je sois en vie. Me voilà simplement séparé de mon expérience et des magnifiques opportunités que m’offre cette nouvelle journée de vie.

J’agis, je pense, j’échange avec les autres, tout en considérant comme un acquis que demain, que la semaine prochaine, que l’année prochaine je serai toujours là et en bonne santé. J’ai le temps de dire aux autres que je les aime, j’ai le temps de prendre ces vacances dont j’ai vraiment envie, j’ai le temps d’apprendre à jouer de cet instrument de musique qui me fait rêver depuis tout petit. J’ai le temps de vivre.

Aujourd’hui il existe de plus en plus d’étude réalisées sur des personnes en fin de vie nous apprenant que les plus grands regrets face à la Mort sont fait de ce que nous n’avons pas fait, dit, ou partagé. En d’autres mots notre plus grand regret face à la Mort et de ne pas avoir vraiment vécu. En rendant toute chose temporaire, la Mort nous apprends donc à vivre en toute authenticité. Comment appréhenderions-nous votre vie si nous savions qu’il ne nous reste qu’un mois, une semaine ou même une journée à vivre? Ferions-nous les mêmes actions? Aurions-nous les mêmes relations? Echangerions-nous les mêmes paroles?

Prendre conscience de la Mort et l’accepter comme partie intégrante de la Vie nous permet d’être plus attentif à ce que nous voulons vraiment. Face à la Mort tout ce qui est irréel et n’a pas de sens véritable disparait pour faire place à ce qui importe vraiment.

Merci !